Mais quelle mouche a donc piqué Amazon ? Si ce que les sites d’information rapportent est exact, plusieurs milliers de salariés du géant de Seattle seraient payés à écouter des extraits de conversations captées par Alexa auprès de ses utilisateurs. But de la manœuvre, s’assurer que l’enceinte intelligente comprend bien les instructions qui lui sont adressées, et améliorer son système d’Intelligence Artificielle afin de l’aider à mieux traiter les demandes. En soi, savoir que de parfaits inconnus sont susceptibles d’accéder…