En matière de protection des données personnelles, le RGPD dispose que chaque Etat membre doit nommer une ou plusieurs autorités publiques indépendantes chargées d’assurer l’application du Règlement (articles 4, 51 et 55). Doit-on en déduire que les régulateurs nationaux attachés à la protection de secteurs économiques spécifiques ne peuvent prononcer de sanctions sur le fondement de la protection des données personnelles ? Un début de réponse pourrait émerger de la décision que le tribunal constitutionnel fédéral allemand sera amené à…